euro parapente st andre les alpes , samedi 8 septembre

Euro parapente , samedi 8 septembre
Aujourd'hui j'ai décidé de monter au décollage pour prendre quelques clichés. C'est toujours un moment instructif pour bien comprendre l'organisation de l'épreuve. Il n'y a pas de place pour l'approximation et même les règles de sécurité sont très strictes, voire, peut-être, un peu trop. Du moins il ne semble pas être adapté à un handicap de marche . Si on a des difficultés pour ce déplacer il vaut mieux être simple spectateur ou venir avec des amis.

Il faut reconnaître aussi que l'ambiance est extrêmement sympathique, les bénévoles doivent effectuer un travail de précision avec une grande coordination pour que tout se déroule sans accrocs. Et là pas de problème, tout roule, ou tout vole avec ascendance pour rester dans le thème. Le cortège des véhicules commence assez tôt. Il faut en effet amener tous les concurrents staffs techniques, organisation ... Le chemin qui mène au centre de décollage reste assez étroit, il faut donc une grande prudence, une très bonne coordination et information entre les équipes de bénévoles qui régulent le trafic.

Une fois tout le monde arrivé et installé, c'est au tour des organisateurs, informateurs techniques etc. de rentrer en action pour présenter l'épreuve du jour au Time Leader, une fois que tout est avalisé par les différentes équipes le briefing général peut commencer. C'est un moment crucial, il est facile de comprendre que l'ensemble des informations doit être inscrit sur les instruments et que rien ne doit échapper aux concurrents ; c'est un des tournants de la course ou une des valeurs qu'il faut savoir analyser pour une course parfaite.

Pendant ce temps des pilotes se préparent pour communiquer les premières données de la tendance des courants porteurs. Cela permet de savoir si la manche pourra se dérouler normalement sans anomalie de dernière minute. Aujourd'hui moment de joie pour Heyries, il avait cet honneur, un poil de pression au départ, bien vite dissipé, que de la fierté ensuite !

Une nouveauté : l'arrivée est prévue à Oraison. Une bonne nouvelle : la Provence et son photographe était sur place, ce qui prouve bien que les médias professionnels s'investissent durablement sur la compétition, FR3 est venu hier. Il faut donc surveiller les journaux régionaux. On sait par le site de l'organisation que des reportages du team tv Allemand ont été déjà produits sur la compétition et les épreuves, Philipe Lami nous disait que ces mêmes clips sont déjà passés sur les chaînes Allemande. Aurait-on un peu de retard sur ce genre d'information dans nos médias ? La question reste posée ."

Ajouter un commentaire