fête-provençale

Saint André les Alpes : journées provençales

Si le dimanche 4 septembre a déçu tous les amateurs du marché provençal annuel par les averses incessantes et fournies qui ont fait s?envoler les rares exposants courageux, le samedi 3 a pu tenir ses promesses. Les métiers d?antan avaient pris possession des rues et les artisans en costumes d?époque ont ravi les passants : la dentellière, le maréchal ferrant, le joueur d?orgue de barbarie, et autre graveur sur bois, ont redonné à nos rues un petit air désuet, renforcé par le fumet puissant des ânes et chevaux qui nous renvoyait aux temps où notre village vivait à l?heure des muletiers. Les ânes sillonnaient la Grand rue, emportant dans une petite calèche, descendante de nos « pataches », les enfants émerveillés. Plus habitués aux fauteuils confortables de la berline familiale, ils ont grandement apprécié ce moyen de transport à l?allure lente et cadencée, accompagné d?un petit âne aux douces oreilles en peluche. Les menus provençaux proposés par les restaurants, dont le fameux aïoli, ajoutaient une touche gourmande aux fragrances mêlées.
Le Crieur du Verdon donnait sa voix à toute cette animation, et le couple Agati Colomban proposait en fin de soirée une veillée autour de ses contes dans la cour de l?école. Grâce à la ténacité de nos « résolus » Saint Andréens et du dynamisme de l?Office de Tourisme les 13èmes journées provençales ont donc vécu, malgré un temps incertain bien décidé à gâcher la fête

Vidéo précédente Retour Vidéo suivante
Ajouter un commentaire