feu de la st jean.m4v

Saint André les Alpes la tradition de la Saint-Jean se perpétue

Le temps assez incertain, du début de matinée a dû peser sur le moral des bénévoles organisateurs de l'animation de la Saint-Jean. Mais le mistral a bien vite chassé les nuages pour faire apparaître le soleil. À 21:00 le ciel est-il limpide, les membres du comité des fêtes étaient à pied d'oeuvre pour la préparation des accessoires de la procession. Il s'était donné rendez-vous aux abords de la stèle ou saint André viendra faire une halte avant de regagner l'église placée dans le centre-ville.

Une vingtaine de fidèles étaient allés à Notre-Dame comme le préconise la tradition. Vers 21h30 on pouvait apercevoir le cheminement lumineux de la procession, éclairée par les divers lampions qui serpentaient sur la route de Chalvet. Après la halte à la stèle le cortège ayant grossi d'une trentaine de nouveaux lampions se dirigera vers le centre village. Les membres du comité des fêtes avaient dispatché le long du parcours des feux de Bengale ce qui a donné une vision colorée et photogénique. La progression s'est dirigé vers le centre du village en passant devant le bûcher pour enfin regagner l'église paroissiale.

Une fois l'office terminé le prêtre aidé de quelques jeunes bénévoles ont embrasé le foyer préparé avec précaution et savoir-faire par l'équipe bénévole du comité des fêtes. Le foyer va rapidement un se propager au sommet du cône le rayonnement de sa couleur orangée illuminera la place, propagera une chaleur intense sur le pourtour du brasier. Comme le veut l'habitude il s'est dit, il penche de ce côté, de celui-là, il est de tomber que nenni le brasier s'est propagé régulièrement et rien ne viendra troubler au grand soulagement de la municipalité et des bénévoles organisateurs.

Jérôme Roger et Isabelle étaient aussi là pour mettre un peu d'ambiance et de musique entraînante. Les farandoles tour du code illuminé n'ont pas tardé. Il est à remarquer qu'il n'y a pas eu de courageux pour sauter par-dessus les flammes.

Petit à petit la foule s'est étiolée il ne restait plus qu'à 23:30 que quelques danseurs passionnés pour fouler la piste. Le feu lui se consumait tranquillement sur la surveillance de Pascal et Nicolas. Les autres spectateurs savouraient tranquillement le rafraîchissement à la terrasse des cafés en écoutant les mélodies de l'orchestre.

Une belle soirée du 23 juin dans la tradition gaieté et bonne humeur. Le rendez-vous est pris pour 2012.

Vidéo précédente Retour Vidéo suivante
Ajouter un commentaire